Est-ce dangereux ?

Depuis plus de 30 ans, l’échographie foetale s’avère être la technique prédominante pour les examens d’obstétrique. L’appareil d’échographie de pointe que nous utilisons ne diffère pas de celui des gynécologues.

Avant que les mutuelles n’instaurent une limitation (pour raison budgétaire) à 3 échographies prénatales dans les cas généraux, les futures mamans pouvaient faire beaucoup plus d’échographies et aucune publication n’a jamais rapporté d’accident, même chez les foetus les plus fragiles !

Le personnel de notre centre, formé spécifiquement aux techniques d’imagerie médicale (radio conventionnelle, scanner, médecine nucléaire, échographie, résonance magnétique, …), possède le diplôme de technologue en imagerie médicale ainsi que le certificat de radioprotection obtenus à l’Institut Paul Lambin (partenaire de l’UCL) à Woluwe.

Nous nous engageons à respecter les limites d’intensité et de durée proposées par la « World Federation for Ultrasound in Medecine & Biology » et la « Food and Drug Administration ». Vous pourrez d’ailleurs consulter de nombreux articles sur le sujet dans notre centre (« International Recommendations and Guidelines for the Safe Use of Diagnostic Ultrasound in Medicine », Feb 2000; … )

Comme l’a déclaré le docteur Magritte, gynécologue à la clinique St-Pierre d’Ottignies, dans l’article du Vers l’Avenir du 24 juin 2005, les échographies-souvenir ne comportent aucun danger.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *