Et la qualité des images ?

Plusieurs facteurs influencent la qualité des images :

  • la densité de la peau. Un tissus adipeux important ou une peau épaisse peuvent atténuer les ultrasons. Si vous avez un doute, demandez à votre gynécologue.
  • la quantité de liquide amniotique. Plus elle est importante, meilleures seront les images ! Lorsqu’il y a peu de liquide amniotique (ce qui arrive fréquemment après 32 semaines d’aménorrhée), le bébé a plus de chance d’être « collé » contre la paroi de l’utérus ou du placenta. L’image obtenue est alors de nettement moins bonne qualité.
  • la position du bébé. Il se peut qu’il ne soit pas dans une position favorable, tourné vers le dos ou se cachant le visage avec ses bras… Nous vous proposons alors une séance supplémentaire gratuite à une date ultérieure.

Dans tous les cas, si vous n’êtes pas satisfaits des images obtenues,vous ne payez pas la séance.